La Raison du plus faible

Publié le par Sylvain Brunerie

Réalisé par Lucas Belvaux.
Avec Éric Caravaca, Natacha Régnier, Lucas Belvaux...
Le genre : thriller social.
1 h 56 min, film belge, français.

Synopsis :
    Un groupe d'amis, tous ou chômage ou en grande difficulté financière, décide de braquer une usine d'acier, pour "se sortir de la merde", avec l'aide d'un ami sortant de prison.

Critique :
    Pour sa première sélection à Cannes, Lucas Belvaux a choisi de parler d'un sujet d'actualité : le travail. C'est honorable.

    Les personnages qu'il nous présente sont attachants, en partie grâce aux acteurs talentueux qui les interprètent. Les décors choisis (les usines et les machines, qui contrastent avec les petits jardins...) donnent une ambiance particulière à ce film, et ses séquences soignées et bien filmées le rendent encore plus attrayant au premier coup d'oeil. Mais ce qui retient moins notre attention (la mienne en tout cas), c'est que le scénario est beaucoup moins réfléchi. Ainsi, certains points sont invraisemblables (comme toute cette histoire de scooter rouge, ou encore la rapidité avec laquelle ils trouvent une voiture ouverte et la démarrent), d'autres points sont bizarres ou illogiques.

    Malgré un scénario qui aurait plus être plus recherché, la qualité esthétique de La Raison du plus faible vaut le coup d'oeil.

Note :

Publié dans Salles obscures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marcoo174 08/10/2006 10:33

Très peu de succès finalement pour ce film autour duquel Belvaux nous promettait une polémique... Prendre parti des travailleurs, c'est une intention louable, mais il semble avoir plus ou moins raté sa cible.

Sylvain Brunerie 08/10/2006 12:16