L'Ivresse du pouvoir

Publié le par Sylvain Brunerie

De Claude Chabrol.
Avec Isabelle Huppert, François Berléand, Patrick Bruel.
Politique (soi-disant).
1 h 50 min, film français.

Synopsis :
    Jeanne Charmant Killman, juge d'instruction, est chargée de démêler une complexe affaire de concussion et de détournements de fonds mettant en cause le président d'un important groupe industriel. Elle s'aperçoit que plus elle avance dans ses investigations, plus son pouvoir s'acccroît. Mais au même moment, et pour les mêmes raisons, sa vie privée se fragilise.
    Deux questions essentielles vont bientôt se poser à elle : jusqu'où peut-elle augmenter ce pouvoir sans se heurter à un pouvoir plus grand encore ? Et jusqu'où la nature humaine peut-elle résister à l'ivresse du pouvoir ?

Critique :
    Septième collaboration de Claude Chabrol et Isabelle Huppert, L'Ivresse du Pouvoir est considéré comme un film "politique" sur l'affaire Elf par tout le monde, et par le cinéaste aussi, même si tout est arrangé pour que aucun nom existant ne soit donné. Mais le film part très vite sur la vie de la juge (Isabelle Huppert), pas passionnante, et l'enquête, censée être le sujet du film, passe au second, voire au dernier plan. Ainsi, quand Jeanne Charmant-Killman, la juge, apprend que quelqu'un (je ne dirais pas qui) était la "taupe", ça n'a pas l'air de l'affecter le moins du monde, alors que cette affaire lui tient vraiment à coeur... Mais tout n'est pas raté, heureusement, les dialogues sont super, mais à part ça...
    Un "bas" dans la carrière de Claude Chabrol, en sélection officielle au dernier festival de Berlin.

Note :

Publié dans Salles obscures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article