Munich

Publié le par Sylvain Brunerie

De Steven Spielberg.
Avec Eric Bana, Daniel Craig, Ciaran Hinds.
Thriller, drame, historique.
2 h 40, film américain.
Vu en V.F. (pitoyable...)
Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis :
    Dans la nuit du 5 septembre, un commando de l'organisation palestinienne Septembre Noir s'introduit dans le Village Olympique, force l'entrée du pavillon israélien, abat deux de ses occupants et prend en otages les neuf autres. 21 heures plus tard, tous seront morts, et 900 millions de téléspectateurs auront découvert en direct le nouveau visage du terrorisme.
    Après avoir refusé tout compromis avec les preneurs d'otages, le gouvernement de Golda Meir monte une opération de représailles sans précédent, baptisée "Colère de Dieu". Avner, un jeune agent du Mossad, prend la tête d'une équipe de quatre hommes, chargée de traquer à travers le monde onze représentants de Septembre Noir désignés comme responsables de l'attentat de Munich. Pour mener à bien cette mission ultrasecrète, les cinq hommes devront vivre en permanence dans l'ombre...

Critique :
    26e film de Spielberg, ce thriller dramatique historique raconte les assassinats de présumés organisateurs palestiniens de l'attentat de Munich de 1972 par une équipe du Mossad. Au début, c'est un thriller plutôt bien fait et haletant, puis la partie "réflexion" (sur le sens de tout cela) commence, et c'est malheureusement raté. C'est confus, on ne voit pas bien où le réalisateur veut en venir. Dommage, car ça aurait pu être intéressant.
    Matthieu Amalric, dans ce rôle d'informateur qui lui va très bien, est beaucoup plus crédible que Matthieu Kassovitz, qui déçoit par rapport au Fabuleux destin d'Amélie Poulain.
    Autre chose : beaucoup de "gore", pas forcément nécessaire pour montrer l'horreur de ces crimes.

    Bref, un film moyen. Spielberg a déjà fait beaucoup mieux.

Note :

Publié dans Salles obscures

Commenter cet article

MarCo 20/07/2006 23:15

Et bien moi j'ai adoré le dernier Spielberg. Durant la séance, j'étais désorienté, limite décu, mais c'est dans les jours qui ont suivi ce visionnage que les sentiments on ressurgi, cruels et poignants. Une ouevre bouleversante, de par l'humanité qu'elle dégage, la puissance qu'elle instaure et par la portée politique et historique qu'elle implique. Un très grand moment d'après moi. Que je m'epresserais naturellement de me ressasser avec l'habituelle édition 2DVD propre à tous les Spielberg. Bonne continuation pour ton blog qui est vraiment super ! Bravo, bravo, bravo

chetito 17/06/2006 01:24

Je l'ai particulierement apprécié quoique ca ne restera pas non plus un chef d'oeuvre dans ma memoire.La facon de filmer totalement neutre,de la part de spielberg m'a beaucoup plus,j'ai appris pas mal de choses.La sobriété est parfaite dans ce film,et c'estce qui m'a le plus plu.

vierasouto 14/03/2006 20:20

C'est vrai que Spielberg prêche en même temps la vengeance et la paix, ce qui est un pari impossible, ce pourquoi il insiste tant (trop) sur les états d'âme des personnages. Je suis moins sévère que toi  mais j'ai moi aussi émis des réserves, c'est pas le film génial qu'il aurait pu faire..

Peyo 06/03/2006 23:36

bon là c'est Peyo qui parle, mon frere n'a pas viré les cookies, dsl

Sylvain Brunerie 07/03/2006 17:21

T'inquiète pas, tu ne m'as pas vexé...

jack 06/03/2006 23:33

je ne voulais pas te vexer sylvaindsl